top of page
Rechercher

Interactions d'ADN avec des protéines

Les interactions d'ADN-Protéine jouent un rôle essentiel dans le règlement de la transcription. Comprenant comment les grippages d'ADN aux résidus spécifiques négocier la spécificité obligatoire à côté de déterminer le mécanisme de reconnaissance a présenté un défi moléculaire et de calcul aux scientifiques. Néanmoins, la base de l'interaction de l'ADN et des protéines a le neem expliqué par plusieurs de calcul et méthodes expérimentales.

Les interactions d'ADN-Protéine jouent un rôle essentiel dans le règlement de la transcription. Comprenant comment les grippages d'ADN aux résidus spécifiques négocier la spécificité obligatoire à côté de déterminer le mécanisme de reconnaissance a présenté un défi moléculaire et de calcul aux scientifiques. Néanmoins, la base de l'interaction de l'ADN et des protéines a le neem expliqué par plusieurs de calcul et méthodes expérimentales.


Les interactions d'ADN-Protéine sont assistées par un de deux moyens ; (i) contact direct entre les paires de bases d'ADN et les acides aminés spécifiques dans la structure des protéines. Ce type de contact est intermoléculaire et a nommé un mécanisme direct de lecture ; (ii) contact indirect entre la protéine et l'ADN, assistés principalement par des molécules d'eau et des changements conformationnels de la structure de l'ADN. Ce type de contact est intramoléculaire et classifié comme mécanisme indirect de lecture.

Notamment, le mécanisme direct de lecture est redondant et flexible ; ceci propose que l'interaction ne soit pas basée sur un indicatif simpliste. En outre, analyse mutationnelle des bases spécifiques sur l'ADN qui pas en contact direct avec des acides aminés affectent souvent l'affinité obligatoire. Ces modifications sont pensées pour résulter des changements de la structure des molécules d'eau intramoléculaires et des acides aminés de transition et des bases, des commandes des vitesses conformationnelles dans la structure d'ADN et/ou sa souplesse. Cet autre supporte le rôle de la lecture indirecte et la signification des interactions intramoléculaires pour le grippement d'ADN-Protéine.


L'analyse des énergies libres de plusieurs formes des interactions comprenant l'électrostatique, les liaisons hydrogènes, le Van der Waals et l'emballage a expliqué que les cotisations de Van der Waals négocient la formation des composés d'ADN-Protéine tandis que les forces électrostatiques sont défavorables. En dépit de ceci, des résidus fondamentaux, qui transportent les charges positives nettes s'avèrent pour négocier la cotisation favorable à gripper en dépit d'une pénalité de desolvation qui surgit. Ceci se rapporte au démontage des molécules d'eau commandées du résidu fondamental qui protègent la charge afin de permettre l'interaction électrostatique directe avec une substance à l'opposé chargée. Les résidus acides et neutres étaient de mauvais contributeurs électrostatiques ; puisque l'ADN est négativement - en raison chargé du réseau général de sucre-phosphate, ceci approuve la conclusion. Les résidus acides transportent une charge négative, qui aurait comme conséquence des interactions énergétiquement défavorables avec l'ADN. De même, les bases neutres n'offrent aucune stabilisation de charge.



Les résidus aromatiques et franchement - les résidus chargés sont les associés de interaction prédominants avec les groupes de phosphate du réseau général d'ADN dans la formation des interactions d'ADN-Protéine. Puisque ces interactions sont électrostatiques en nature, on a spéculé le que ceux-ci soutiennent la spécificité de la formation de composé d'ADN-Protéine. Au cours du processus de la formation complexe, les liaisons hydrogènes entre les acides aminés polaires et les atomes de la molécule d'ADN augmentent l'affinité de gripper ; des liaisons hydrogènes sont également effectuées entre les atomes de chaîne principale de l'ADN et les résidus d'acide aminé et de stabilité complexe médiate d'interactions hydrophobes davantage. L'ADN lui-même négocie également le procédé de complexation ; comme discuté plus tôt la souplesse conformationnelle montrée par la molécule affecte la spécificité obligatoire. C'est particulièrement vrai existe aussi là que la relation entre la dureté d'ADN et la spécificité obligatoire des composés d'ADN-protéine.

Comentários


bottom of page