Rechercher

Les reins comme vous ne les avez jamais vus


Les reins sont des organes vitaux qui assurent de grandes fonctions : l'épuration du sang et la sécrétion d'hormones. Le rein, qu’est-ce que c’est ? Les reins se situent sous les côtes, de part et d’autre de la colonne vertébrale et non dans le bas du dos comme le laissent croire de nombreuses expressions populaires. Cet organe assure la filtration du sang et l’évacuation via l’urine des déchets du corps. Il est aussi responsable de nombreux éléments essentiels à la stabilité de notre organisme. Nous disposons généralement de deux reins mais il est possible de vivre tout à fait normalement avec un seul rein. Anatomie du rein De couleur rouge brun, le rein a la forme typique d’un haricot. Chez un adulte, le rein mesure 12 cm sur 6 cm de largeur et 3 cm d’épaisseur ; il pèse environ 160 gr. Filtrage du sang C’est par l’artère rénale, branche de l’aorte, qu’arrive le sang jusqu’au rein. Grâce aux néphrons, il en ressort "filtré" par la veine rénale qui rejoint la veine cave inférieure. L’urine formée par ce filtrage s’évacue par les voies urinaires. L’appareil urinaire Dans son ensemble, il est constitué des deux reins et des voies urinaires (hautes et basses). La vessie est le réservoir qui stocke l’urine avant évacuation par l’urètre. Le fait d’uriner est appelé miction. Les glandes surrénales Comme leur nom l’indique, les glandes surrénales sont situées juste au-dessus des reins. Elles permettent la sécrétion d’hormones, d’enzymes et de vitamines. Les fonctions du rein

Rôle de filtre La fonction première des reins est d’éliminer les déchets toxiques produits par le fonctionnement normal de l’organisme et transportés par le sang. Ces substances sont inutiles à l'organisme et sont toxiques si elles ne sont pas éliminées. Maintien de l’équilibre hydrique de l’organisme Absorbée en buvant et en mangeant, l’eau est éliminée essentiellement par les urines mais aussi par les selles, la sueur et la respiration. Les reins permettent à l’organisme de maintenir la quantité d’eau qui lui est nécessaire. Chaque jour, ils filtrent environ 190 litres de sang mais ne rejettent toutefois que 1,5 à 2 litres d’urines. Au total, les entrées et les sorties journalières d’eau s’équilibrent. Maintien des minéraux nécessaires à l'organisme Parmi eux, on peut citer le sodium et le potassium qui proviennent des aliments. Leur manque ou leur excès peut être à l’origine de complications sévères… Les reins assurent donc leur maintien à un niveau constant, les excédents étant éliminés dans les urines. Maintien de l’équilibre acido-basique dans le sang Les acides en excès provenant de l’alimentation sont éliminés pour maintenir la composition idéale du sang (PH sanguin "neutre"). Production des hormones, des enzymes et des vitamines En plus de leur rôle de régulateur et de filtre, les reins produisent également plusieurs hormones, des enzymes et des vitamines dont :

  • La rénine, indispensable à la régulation de la tension artérielle.

  • L’érythropoïétine (la fameuse EPO) qui agit sur la moelle osseuse pour produire des globules rouges en quantité suffisante pour véhiculer l’oxygène dans l’organisme.

  • Le calcitriol, forme active de la vitamine D, qui permet l’absorption du calcium par l’intestin et sa fixation dans les os, afin de garantir leur bon état et leur robustesse.

Une discrétion à toute épreuve Même lorsqu’ils ne fonctionnent plus correctement, les reins ne font pratiquement jamais souffrir, sauf cas particuliers (pyélonéphrite, colique néphrétique). Les maladies rénales sont le plus souvent sans symptômes précis jusqu’à un stade très avancé. D’où l’importance d’un dépistage régulier (test urinaire pour vérifier la présence de protéines en petites quantités) pour repérer une éventuelle insuffisance rénale qui, si elle est prise à temps, peut être freinée et évitera peut-être la dialyse. En fonction des résultats d’analyses, une visite chez le néphrologue permet de mettre en route un dispositif de soin adapté.