Rechercher

L'incontinence chez l'homme

Mis à jour : juil. 20

L'homme est moins touché par l'incontinence que la femme comme les chiffres en témoignent. Cela est du au fait que le système de continence passif de continence est plus développé chez l’homme que chez la femme. Le système de continence passif repose sur la longueur de l’urètre plus long que chez la femme et sur la présence autour de la portion initiale de l’urètre de la glande prostatique qui quand elle augmente de volume devient source d’obstruction à l’écoulement des urines et de ce fait représente un mécanisme contre une éventuelle incontinence urinaire. De plus le sphincter strié de l’homme est plus puissant que celui de la femme.



Dans la majorité des cas l'incontinence masculine est une incontinence par regorgement due à une hypertrophie de la prostate. Les cas d'incontinence liés à une insuffisance sphinctérienne sont peu fréquents et souvent dus à une intervention chirurgicale sur les voies urinaires ou la prostate.

La prostate est un organe en forme de châtaigne situé immédiatement sous la vessie, en arrière de la symphyse pubienne et en avant du rectum. Elle entoure sur 3 à 4 cm l’urètre, canal par lequel les urines sont évacuées de la vessie. Sa partie supérieure (appelée base) est contre la vessie et sa partie inférieure (appelée apex) est en bas en contact avec le sphincter strié. Elle est étroitement intriquée avec les deux sphincters qui assurent une bonne continence urinaire. Le sphincter lisse se situe au niveau du col vésical (donc côté vessie) et le sphincter strié (seul accessible à la commande volontaire) se situe en aval, sur l’urètre, juste sous la partie inférieure de la prostate. L’essentiel de la prostate, constituée de glandes, est entourée par une capsule fibro-élastique appelée coque prostatique.





L'incontinence urinaire par regorgement

C’est de loin la forme la plus fréquente d’incontinence de l’homme. Les symptômes sont des envies fréquentes d'uriner associées à de faibles jets d'urines souvent suivis de gouttes post mictionnelles appelées "gouttes retardataires".


L'incontinence urinaire par impériosité

Cette forme d'incontinence appelée également incontinence par instabilité vésicale est caractérisée par une fuite involontaire d’urine, par le canal de l'urètre, accompagnée ou immédiatement précédée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner aboutissant à une miction ne pouvant être différée et retenue.


L'incontinence urinaire d'effort

Cette forme d'incontinence est caractérisée par une faiblesse des muscles du périnée et du sphincter urinaire qui maintiennent fermée la vessie et empêchent naturellement les écoulements d'urine. Les incontinences d'effort chez l'homme sont majoritairement dues à la chirurgie. Elles apparaissent généralement après une prostatectomie ou une prostato-cystectomie qui peuvent endommager les tissus du sphincter et entraîner une incontinence

L'incontinence neurogène

La « vessie neurologique » se définit par tout trouble mictionnel retrouvé chez un patient présentant un trouble neurologique. Ces troubles urinaires résultent de l’atteinte du système nerveux central et ou périphérique, sous commande de la volonté (somatique) ou indépendant de la volonté (végétatif).

15 vues
LOGO_UROBOTIC_BLANC_FONDNOIR.png

CABINET MÉDICAL

27 Avenue de la Gare

1950 Sion

tél. 027  321 11 71

e-mail info@urobotic.ch

HORAIRES

Lun   08h00  -  16H00

Mar   08h00  -  16H00

Mer   08h00  -  16H00

Jeu   08h00  -  16H00

Ven   08h00  -  16h00

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

© 2020 UROBOTIC                WEBDESIGN  PAR MURIEL BAGNOUD